COMMUNIQUE DE L’EQUIPE D’ANIMATION PASTORALE

Frères et sœurs,

Nous sommes invités, dans les circonstances actuelles, à « bouleverser nos routines » pour garder le lien avec la Parole et la répandre autour de nous. Quelques suggestions :

  • Chercher à lire et à réfléchir sur les textes liturgiques, qu’on trouvera dans le « Prions en église », le Magnificat, dans les livrets « Saveurs d’évangile » ou sur des sites internet comme AELF ou celui de notre communauté.

En effet, sur le site internet de la Communauté de paroisses seront publiés régulièrement des textes, des prières, des activités à destination de tous, entre autres des enfants et des jeunes, pour lesquels les rencontres sont en ce moment suspendues. (adresse du site https://www.paroisses-catholiques-guebwiller.fr/).

  • Marquer ce temps de Carême qui prend une dimension réelle et planétaire, en se souciant de nos frères : et si chacun portait en prière un membre de la communauté absent ? Pensons aux proches et voisins âgés, malades et seuls. Assurons-nous qu’ils aillent bien. Prenons de leurs nouvelles régulièrement, faisons-leur les courses. Agissons avec fraternité !
  • Pour ceux dont le déplacement n’est plus envisageable, il existe la possibilité de suivre la messe à la télévision sur France télévisions le dimanche matin à 11h (Jour du Seigneur : https://www.lejourduseigneur.com), sur la chaîne KTO (https://www.ktotv.com ) ou à la radio RCF ( https://rcf.fr/la-matinale?gclid=Cj0KCQjwpLfzBRCRARIsAHuj6qVnwvs5vxG-qnBYllKQmeLZoYd24fHEXQm-bg_PHMamyGEYLsMvnbYaAt_-EALw_wcB )
  • Enfin, nous les invitons aussi, dès le dimanche 22 mars, à se mettre en communion de prière les uns avec les autres entre 10h et 11h : il prendra la forme que chacun veut bien lui donner (le Notre Père, une lecture, un chant, le chapelet). Où que nous soyons à ce moment-là, portons la communauté chrétienne dans la prière, ainsi que tous ceux qui en ont besoin.

Restons confiants et unis dans le Seigneur !

« Cette épidémie ne nous empêchera pas de croire et d’annoncer. Peut-être même, de manière mystérieuse, en bouleversant certaines de nos routines, qu’elle nous rendra davantage missionnaires. »

Notre Archevêque, Monseigneur Luc Ravel